Imprimer
Catégorie : Monument Jean-Paul II
Affichages : 2310

Jean Sébastien PIERRE, Libre Penseur,
animera à la salle des fêtes de PLOËRMEL (salle A 1er étage)
le Mardi 6 Avril à 20 H

une Conférence sur LA LOI DE 1905 ET LA LAÏCITE
Entrée Gratuite
 

« Tous les citoyens naissent et demeurent libres et égaux en droit » (1793)
Ainsi se développa en France la Notion de service public et l'organisation de l'Etat, permettant à chaque citoyen d'exercer ce droit légitime.

Pour affirmer, dans le cadre républicain, les valeurs de LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE, les Libre-Penseurs ont ajouté la LAICITE
en rédigeant et défendant dans un esprit de justice et de tolérance la loi du 9 décembre 1905 dite loi de séparation des églises et de l'Etat

Le 19 juin 1960, à Vincennes, a été prononcé le serment représentant 10 813 697 pétitionnaires en réaction du vote de la loi Debré institutionnalisant le financement public des écoles privées.

Article 1 de la Constitution du 4 octobre 1958

La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée.
 
Loi du 9 décembre 1905 concernant la séparation des Eglises et de l'État.

Article 1
La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l'intérêt de l'ordre public.

Article 28
Il est interdit, à l'avenir, d'élever ou d'apposer aucun signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public que ce soit, à l'exception des édifices servant au culte, des terrains de sépulture dans les cimetières, des monuments funéraires, ainsi que des musées ou expositions.
 
Le serment de Vincennes du 19 juin 1960.

Nous sommes 10 813 697 faisant le serment solennel: de manifester en toutes circonstances et en tous lieux leur irréductible opposition à cette loi contraire à l'évolution historique de la nation. De lutter sans trêve et sans défaillance jusqu'à son abrogation. Et d'obtenir que l'effet scolaire de la République soit uniquement réservé à l'école de la nation, espoir de notre jeunesse.
Depuis l'adoption de la loi de 1905 la hiérarchie catholique et ses représentants patentés au parlement ont réussi, peu à peu, à la détricoter et à consolider une école privée confessionnelle financée par l'État.


Nicolas Sarkozy, en annonçant sa volonté de réformer la loi de 1905, et de financer toutes les religions, dont l'islam, a été le premier homme politique à oser dire sa volonté d'en finir avec cette loi Laïque, base de notre République et de la LIBERTÉ, l'EGALITE et la FRATERNITÉ entre les citoyens de ce pays.

Les laïques doivent se rassembler dans l'unité pour, non seulement, faire face aux nouvelles menaces qui se précisent mais obtenir que la séparation des Eglises et de l'État devienne effective.

Partager cet article

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to StumbleuponSubmit to Technorati