Imprimer
Catégorie : Pour l'abrogation de la loi Debré
Affichages : 1452

EN DÉFENSE DE LA LAÏCITÉ ET DE L’ÉCOLE PUBLIQUE...


La Libre Pensée compte parmi ses principes fondateurs la défense de la Laïcité de l’École et de l’État face à toutes les remises en cause aux formes les plus variées qu'elle a subies depuis des décennies.

C'est à ce titre qu’elle revendique que l'argent public soit exclusivement réservé à l'Enseignement public, la République n'ayant qu'une seule école, l'École laïque, et donc que la loi Debré soit abrogée.

Le rappel de ces principes n'est pas inutile au regard de la situation faite à l'école publique dans le Département du Morbihan en 2014, situation qui doit alerter tous ceux qui sont attachés à cette notion fondatrice de Laïcité.

Plus d'une commune sur cinq sur les 261 que compte le département n'ont pas d’École publique, des collèges comme celui de Questembert sont saturés, le nombre de lycées publics reste notoirement insuffisant au regard des évolutions démographiques.


C'est pourquoi la Libre Pensée apporte son total soutien aux militants et collectifs qui agissent :

- pour la création de collèges publics à Elven et à Guidel

- pour l'ouverture d'un lycée public à Ploërmel

Elle apporte également son soutien aux parents de Pontivy engagés dans l'action pour s'opposer à la fermeture de l’École René Guy Cadou.

Défendre la Laïcité aujourd'hui, c'est appuyer sans restriction ces exigences.


La Libre Pensée constate qu'aujourd’hui l’enseignement public dans le Morbihan est fortement fragilisé par deux facteurs qui aggravent la situation :

- la politique de rigueur budgétaire tous azimuts particulièrement inacceptable au moment où des milliards sont dépensés pour des opérations militaires hasardeuses en Afrique et au Moyen Orient, et où toute une législation anti-laïque détourne chaque année les deniers publics vers l'enseignement privé

- la mise en place de la désastreuse Réforme des Rythmes scolaires qui, selon des informations syndicales, a fait perdre aux écoles maternelles et élémentaires publiques du Morbihan 379 élèves depuis la rentrée 2013, et que nous dénoncions en novembre 2013 en ces termes : "Autant de rythmes scolaires que d'écoles ou de communes, désengagement de l'Etat au détriment des municipalités, marche insidieuse vers une École refondée sur les "territoires" : la réforme en cours ne peut conduire sur le plan scolaire qu'à une accentuation des différences entre "communes riches" et "communes pauvres", au mépris du principe républicain d'égalité.".

Défendre l'enseignement public exige aussi que cette loi soit abrogée : elle fait chaque jour la preuve de sa nocivité, et profite très directement à l'enseignement privé qui, au nom de sa "liberté" refuse de mettre en œuvre cette réforme tout en bénéficiant de l'argent public pour le financement de ses activités périscolaires.

En Juin 1935, c'est sur proposition du Groupe de Lorient que le Congrès de la Libre Pensée de Marseille a adopté un vœu pour la constitution d'un Front Laïque. Depuis, la Laïcité a subi bien des coups (Loi Debré qui doit être abrogée, remise en cause du principe "A école publique fonds publics, à école privée fonds privés", multiplication des discours sur une Laïcité soi-disant "ouverte" etc. ...). L'action commune est donc aujourd'hui tout aussi urgente. La Libre Pensée du Morbihan, et ses groupes Condorcet à Lorient et Clémence Royer à Vannes, sur ces principes, appuie toutes les initiatives prises dans le département, à Elven, Guidel, Pontivy ou Ploërmel pour faire avancer concrètement la cause de l'Enseignement public, et est disponible pour toute démarche commune.

Lorient, le 9 décembre 2014

Partager cet article

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to StumbleuponSubmit to Technorati