Processions de saison

L'été et l'automne voient la multiplication des pardons et autres manifestations religieuses, bénédictions diverses et autres.

Tout cela ne mériterait qu'une attention distante s'il ne s'y glissait un certain nombre de dérapages qui reflètent, soit une ignorance évidente, soit un mépris conscient des règles de la laïcité institutionnelle.

Bénédictions de la mer et hommage aux marins péris en mer qui ont associé le représentant du culte catholique et des élus (Locmiquelic, Quiberon – Port-Maria, Arzon à l'occasion de la fête patronale, Port-Haliguen).

Pardons bénéficiant de l'aide des services techniques municipaux (Brec'h).

Emblématique : la participation du préfet (et d'élus) à la procession du 15 août à Vannes !

La Libre Pensée fait connaître le courrier qui lui a été adressé ; nous attendons sa réponse.


 

LIBRE PENSÉE DU MORBIHAN, à

 Monsieur Pascal Bolot, préfet du Morbihan

 Le 8 octobre 2022

Monsieur le préfet,

La presse régionale a rendu compte de la procession du 15 août organisée à Vannes.
Cette fête religieuse, qui a son origine au XVIIème siècle, est marquée par la décision du roi Louis XIII de vouer la France à la vierge Marie. Elle a fait depuis 400 ans l'objet de récupérations politiques successives par les différents régimes qui se sont succédés.
Votre présence dans cet événement religieux, semble-t-il ès qualité selon la presse, n'a pas manqué de susciter notre grand étonnement.
Comme vous le savez, la loi du 9 décembre 1905 concernant la séparation des églises et de l'état dispose que la République ne reconnaît aucun culte.
Nous constatons que, pour des objectifs politiques étrangers aux dispositions de la loi de 1905, la plus grande confusion s'est progressivement développée sur le contenu et la portée des dispositions de l'article 2 de la loi organisant la laïcité institutionnelle et imposant l'indifférence de l'état au contenu des religions, en limitant son intervention aux seules atteintes à l'ordre public dans les activités cultuelles. Vous comprendrez donc que votre présence est de nature à entretenir cette confusion et à obscurcir le contenu réel de la laïcité institutionnelle
Votre présence ne manquera pas, également, de rendre plus difficile le contrôle de légalité des actes des collectivités territoriales lorsque, par exemple, des aides illégales sont apportées à des activités cultuelles (mise à disposition des services communaux, en particulier).
Votre rôle est de défendre la loi. Vous comprendrez notre vive inquiétude et notre demande instante que la règle soit respectée, en tout premier lieu par vous-même et par vos services.

Nous vous prions d'agréer, Monsieur le préfet, l'expression de notre considération respectueuse.

Pour la Libre Pensée du Morbihan,
le président
Pierrik Le Guennec

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir