Vannes, le 7 novembre 2022,

Monsieur le préfet,

Nous souhaitons attirer votre attention sur les récentes décisions de la municipalité de Saint-Nolff concernant le monument dit « La grotte de Notre-Dame de Lourdes ».

Par une délibération du 12 mai 2022, le conseil municipal de la commune de Saint-Nolff a accepté la cession à titre gratuit, par donation consentie en faveur de celle-ci par Mme Jeannine Le Texier, de la propriété de deux parcelles numérotées B 1737 et B 1739 dont les superficies respectives atteignent 201 et 40 m². Ces parcelles supportent la réplique de la grotte Notre-Dame de Lourdes, édifiée à l’aide de fonds privés en 1927 et objet d’un culte marial.

Le compte-rendu du conseil municipal du 12 mai précise : « Des travaux de rénovation de la grotte », précise, « sont actuellement en cours. L'Association des Amis de la Grotte est en charge de ces travaux. » Et plus loin dans le procès-verbal « qu'un premier déblaiement sera fait par la commune. »

  

Le transfert par donation en faveur de la commune de Saint-Nolff de la propriété des parcelles indiquées ci-dessus emporte celui de la possession par cette collectivité de la réplique de la grotte Notre-Dame édifiée en 1927. Il résulte de cette délibération que la commune est devenue propriétaire d'un monument cultuel. La réplique de la grotte, ornée de la statue de Marie, a bien fait l’objet d’un culte lors de processions dans le passé et devrait, à supposer que ces dernières aient été interrompues, donner lieu à nouveau à des manifestations religieuses après sa restauration. La réinstallation prévue d'une statue de la Vierge par l’abbé Chérel (Le Télégramme du 4 novembre 2022) le confirme bien.

L'article paru dans le Télégramme du 4 novembre confirme de plus que « Mandatée par la municipalité, mercredi 26 octobre, l’entreprise Eiffage s’est chargée, à l’aide d’une tractopelle, de l’enlèvement de la dalle béton, de la niche et des souches de lauriers afin de préparer un chantier propre. » La commune est donc bien intervenue pour apporter une aide financière directe à la construction d'un monument cultuel ainsi que la mise à disposition de personnel communal, alors que c'est l’association Les Amis de la grotte qui a la maîtrise d'ouvrage.

Cette situation contrevient aux dispositions des articles 2 et 13 de la loi du 9 décembre 1905. Nous rappelons d'autre part que l’article 28 de la loi de 1905 interdit la présence d’emblème religieux sur les emplacements publics.

Nous sollicitons de votre part une intervention auprès de la commune et de son conseil municipal pour que cesse ce trouble manifeste à l'ordre public.

Nous vous prions d'agréer, Monsieur le préfet, l'expression de notre considération respectueuse.

le président

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir