Rassemblement le jeudi 11 novembre 2021, 11 heures

bas de la rue Jean-Jaurès – rive gauche du Port

 

La Libre Pensée vous invite au rassemblement organisé à Vannes le 11 novembre 2021 à 11 heures. Une proposition de loi pour la réhabilitation des fusillés pour l'exemple de 14-18 doit être déposée à l'Assemblée nationale.

Ce rassemblement veut exprimer notre volonté de voir aboutir la demande de réhabilitation collective des 639 fusillés pour l'exemple de la guerre 1914-1918, dont le décompte est attesté à la suite des travaux du général André Bach, chef du Service historique de l’armée de terre (SHAT) de 1997 à 2002. Quatorze d'entre eux sont originaires du Morbihan.

Ils ont été victimes de l'extrême sévérité du code de justice militaire de 1857, appliquée par une justice militaire de guerre particulièrement expéditive, craignant la révolte contre la guerre et peu soucieuse du respect des droits de la défense : dès le mois de septembre 1914, des conseils de guerre spéciaux ont été institués pour mener des procédures où l'accusé n'avait le droit qu'à un avocat commis d'office, parfois sans aucune connaissance du droit, découvrant tardivement le dossier et incapable de constituer une véritable défense de l'accusé. Au travers de cette sévérité extrême, on a coutume de dire que « ce n'est pas tant le coupable que l'on veut punir, mais c'est sur le moral vacillant de ceux qui l'entourent que l'on veut agir ».

Aujourd'hui, nous voyons surgir des dangers majeurs pour la paix, avec la relance de la course aux armements, préoccupation majeure de nos gouvernants. Le P.I.B. mondial a perdu 4,4% à cause de la pandémie, mais cette baisse n’a eu aucune conséquence pour les dépenses militaires, qui ont continué à croître de 2,6% au niveau mondial en 2020. Avec 778 milliards de dollars, les U.S.A. représentent 39% des dépenses militaires mondiales ; pour faire face, avec 13% des dépenses militaires mondiales, la Chine va devoir augmenter son armement.

Dans la situation actuelle, comment ne pas s’inquiéter de la mise en œuvre du Service National Universel qui ne vise qu’à organiser, une nouvelle fois, la militarisation de la jeunesse  ?  Nous posons la question  : à quoi sert d'embrigader la jeunesse dans de nouvelles croisades, si ce n’est pour, à nouveau, organiser de nouvelles boucheries meurtrières  ?

Nous souhaitons une information large sur cette initiative, pour assurer son succès et appuyer la proposition de loi « visant à réintégrer dans la communauté nationale les militaires « fusillés pour l’exemple » durant la Première Guerre mondiale ».

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir