{mosimage}

Grâce au Traité de Lisbonne,
M. Sarkozy peut-il annuler
la Loi de 1905 ?
 


Le 3 avril 2008, une conférence de Jean-Sébastien Pierre (membre de la Commission Administrative Nationale de la Libre Pensée) nous permettra d'approfondir nos réflexions sur le thème :
constitution européenne et laïcité, et les actions à mener pour préserver la loi de 1905.


Jeudi 3 avril, Palais des Arts à Vannes, 20 h


Le 29 mai 2005 le peuple français a, par voie de référendum, rejeté le projet de traité institutionnel pour l'Europe.
Plusieurs articles de ce projet portaient gravement atteinte aux principes de la laïcité :

  • dés le préambule, il était précisé que le projet de Constitution européenne s'inspirait des héritages culturels, religieux et humanistes, mettant ainsi a égalité l'obscurantisme religieux et la philosophie des lumières.
  • l'article 51-1 rendait impossible toute révision d'un concordat sans l'approbation de l'Union Européenne.
  • l'article 52-3, en reconnaissant l'identité des églises et leur contribution spécifique, leur donnait un véritable droit de législation.
  • l'article 40 laissait aux religions toute latitude d'imposer leurs exigences dans la vie publique.

Le traité de Lisbonne dit « traité simplifié » a été ratifié par voie parlementaire, au mépris de l'avis du peuple français. On sait que ce traité reprend l'essentiel des dispositions du traité constitutionnel rejeté en mai.
Néanmoins, les formulations sont parfois différentes, ainsi que le positionnement des articles dans le corps du traité.

Citons deux exemples :

  • l'héritage religieux y est maintenant mentionné comme source de la démocratie, de l'Etat de droit et des libertés fondamentales.
  • l'article 8B autorise un million de pétitionnaires à exiger de la Commission européenne une directive pour mettre en oeuvre les exigences des églises, en application du Traité.

Dans le contexte politique actuel, marqué par les déclarations violemment antilaïques du président de la
République, nous devons nous interroger sur l'utilisation qui pourrait être faite de ce nouveau traité.


Appel aux organisations laïques en France, en Europe et dans le monde, qui se réclament du principe de séparation des Églises et de l'État, à l'occasion de la visite du pape en France

Les organisations à l'initiative de cet appel - Fédération nationale de la Libre pensée, Ligue de l'enseignement, Union rationaliste, Mouvement « Europe et Laïcité », proposent à toutes les organisations laïques d'organiser ensemble une initiative laïque internationale à Paris le samedi 13 septembre 2008, sur ces trois revendications :

- Contre le financement public des activités cultuelles !
- Pour la laïcité en Europe !
- Pour la séparation des États et des religions !

Dans ce cadre, la Libre Pensée est signataire de l'appel : « Sauvegardons la laïcité de la République »


Contacts et informations : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 06 30 05 91 05

Partager cet article

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to StumbleuponSubmit to Technorati

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir