Nous nous permettons d’appeler tous les Républicains attachés à l’unité et à l’indivisibilité de la République à mesurer l’importance que revêt aujourd’hui de se rassembler autour du Monument de la Fédération Bretonne-Angevine de Pontivy.
 
La Libre Pensée du Morbihan informe du Rassemblement de l'Association Républicaine du Monument de la Fédération bretonne-angevine de PONTIVY Samedi 29 novembre 2008

 

L'Association Républicaine du Monument de la Fédération bretonne-angevine de PONTIVY déclare :


 

LA RÉPUBLIQUE DANS NOTRE PAYS EST AUJOURD’HUI MENACÉE.

Nul besoin de multiplier les exemples pour souligner les multiples atteintes remettant en cause aujourd'hui la République, les valeurs d'égalité et de respect des droits qui lui sont attachées, ainsi que les acquis dont le peuple mesure le drame de leur remise en cause.

Les Républicains de la fin du XIXème siècle se trouvaient aussi confrontés à une situation qui n’est pas sans évoquer celle que nous connaissons aujourd’hui. La République est jeune (1875), fragile et menacée par les forces conservatrices qui n’ont pas abandonné l’espoir de revenir à l’ancien ordre des choses.

PRENDRE L’EXEMPLE DE LA RÉVOLUTION FRANÇAISE

Pour galvaniser les énergies de leurs concitoyens, le réflexe des Républicains et des hommes et femmes de progrès, a été de recourir aux exemples puisés dans la période glorieuse de la Révolution française qui avait, en une poignée d’années, renversé la monarchie de droit divin, instauré l’égalité en droit des citoyens, jeté les bases de la laïcité et de l’accès à l’instruction pour tous.

C’est ainsi que dans maintes communes vont se dresser des monuments à la gloire des grands hommes de la Révolution. Pour ne s’en tenir qu’aux départements de l’Ouest : Poulain-Corbion à Saint-Brieuc, Colonne de la République à Murs-Erigné, Hoche à Quiberon, Leperdit à Rennes, Renan à Tréguier, Marianne à Guingamp etc…Le Monument de la Fédération Bretonne-Angevine est érigé à Pontivy en 1894.

LE MONUMENT DE LA FÉDÉRATION BRETONNE-ANGEVINE DE PONTIVY

Le monument commémore la tenue en 1790 de deux assemblées révolutionnaires dans cette ville du centre Bretagne. En février : la réunion (Fédération) de Jeunes volontaires des deux provinces de Bretagne et d’Anjou, sous la présidence du jeune Morlaisien Moreau. Ils adoptent un résolution sous forme de serment, reproduit sur le socle du monument, et qui marque l’engagement de « Vivre libres ou mourir » pour défendre les premières mesures de la Révolution française amorcée au mois de mai précédent. En Février se tint la Fédération des délégués des municipalités des deux provinces. La résolution adoptée, connue sous le nom de Pacte d’Union affirme solennellement leur participation à la Nation française dont la Révolution parachève la réalisation : « Nous, n’étant ni Bretons ni Angevins, mais Français et Citoyens d’un même empire… ».

LA NATION ET LA RÉPUBLIQUE : UN ENJEU RENOUVELÉ

Nation et République ont toujours fait l’objet d’attaques. La Révolution a ouvert la voie à la République proclamée au lendemain même de la victoire de Valmy aux cris de « Vive la nation ! », victoire remportée sur les forces coalisées des monarchies européennes. Mais à toutes les époques depuis lors, Unité de la nation et République ont fait l’objet de multiples tentatives de remises en cause. Ainsi dans l’Ouest, les monuments républicains sont érigés alors que les mouvements régionalistes développent de vigoureuses campagnes autonomistes. Ce sera ainsi l’objectif de l’Union Régionaliste Bretonne qui rassemble les éléments les plus conservateurs des classes dirigeantes. En contre-feu, les Républicains vont se regrouper, notamment au sein des Bleus de Bretagne qui vont prendre une place déterminante dans l’édification des Monuments républicains.

METTRE NOS PAS DANS CEUX DE NOS PRÉDÉCESSEURS

L’Association Républicaine du Monument de la Fédération Bretonne –Angevine de Pontivy, propose de revivifier les valeurs républicaines en prenant pour exemple et pour base l’histoire glorieuse de la Fédération Bretonne-Angevine de Pontivy. Une histoire tumultueuse puisque le monument a été l’objet en 1938 d’un attentat à la dynamite par le groupe autonomiste Breiz Atao, attentat qui a partiellement détérioré le Monument qui n’a pas été depuis remis dans son été initial.

L’ASSOCIATION RÉPUBLICAINE DU MONUMENT DE LA FÉDÉRATION BRETONNE ANGEVINE DE PONTIVY

Constituée en 2001 elle se donne statutairement le double objectif de faire restaurer le monument et de promouvoir les valeurs de la République.

Une exposition (25 panneaux) réalisée par l’Association avec le concours de la Municipalité et consacrée à l’histoire du monument, a été déjà présentée au public pontivien.

 

site internet : http://www.chez.com/federation1790

Partager cet article

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to StumbleuponSubmit to Technorati

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir