COMMUNIQUÉ
 
 
Plusieurs associations (Amicale laïque de Cleunay, Association des Déportés et Internés Résistants et Patriotes 35, Association nationale des anciens Combattants de la Résistance 22-35, Association républicaine des anciens Combattants et Victimes de Guerre 29, Délégués départementaux de l’Éducation nationale 22-29-35, Ligue des Droits de l’Homme section de Rennes, Libre Pensée 22-29-35-56, Mouvement de la paix 56) ayant émis une protestation contre l’attribution du nom de Paul, dit Polig, Monjarret au collège de Plescop qui doit ouvrir en 2012, une délégation a été reçue au Conseil général du Morbihan le 9 janvier 2012 en vue d’évoquer ce problème.
 
Le représentant du Conseil général a rappelé la procédure en vigueur s’agissant de la dénomination d’un collège public. Il appartiendra, dès lors qu’il aura été mis en place, au conseil d’administration de faire des suggestions au Conseil général. Après les consultations d’usage, y compris le cas échéant avec la commune siège du collège, la décision définitive reviendra à la Commission permanente du Conseil général. La proposition émise par la commune de Plescop, compte tenu de ces éléments de procédure, lui est propre et est conduite sous sa seule responsabilité.
 
Une brochure établissant les responsabilités de Paul Monjarret sous l’Occupation et rappelant les prises de position de celui qui, en 1950 encore, assurait qu’« un enfant né de parents étrangers, même né en Bretagne, ne peut être considéré comme breton de naissance » et qu’il existe une race bretonne à libérer, est disponible auprès de la LP 56 (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ) et de la LDH Rennes.

Partager cet article

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to StumbleuponSubmit to Technorati