Le Garff Jean Baptiste :

Profession : charpentier

Né le 21 Novembre 1887 à Kérentrech, Lorient.

Fusillé le 30 Octobre 1916  à Oujda, Maroc à l'âge de 29 ans.

 

Recrutement à Lorient, Matricule n°1652

Engagé volontaire en 1907. 2eme régiment d'infanterie coloniale jusqu'en 1912. (Tonkin).

Rappelé le 1 er août 1914.

 

11ème groupe spécial, 4eme bataillon d'infanterie légère d'Afrique (créé en mai 1888).

Gabès en Tunisie en 1913 et 1914

Oujda et Médénine au Maroc en 1916 et 1917

Régiment dissous en 1927 après la guerre du Rif

 

Condamné par le 1er conseil de guerre de l'amalat d'Oujda ( Maroc) du 12 septembre 1916 à la peine de mort pour voies de fait envers un supérieur pendant le service. A été exécuté le 30 octobre 1916.

 

Acte de Naissance à Lorient

Mention DCD (sans autre indication) en marge de l'acte de naissance.

Le Bihan Pierre Marie Louis :

Né le 8 juin 1874 au Dreff à Riantec

Profession : marin pêcheur demeurant à Kerner , Riantec.

Fusillé à 41 ans le 21 avril 1915 dans la Marne.

 

Recruté à Lorient, matricule n° 66, incorporé au 33 eme RIC (ancêtre des RIMA)

Le journal de marche du 33 eme RIC le signale sous le matricule n°020101

 

Acte de naissance de Riantec

Acte de Mariage du 15 novembre 1903

Acte de décès transcrit sans aucune mention.

Thomazo Jean Mathurin :

 

Né le 26 juin 1892 à Plumergat

 

Profession : journalier

Orphelin de père et mère. Domicilié rue de Nantes à Vannes.

 

Fusillé  à 24 ans le 10 septembre 1916 dans la Somme.

 

Recrutement de Vannes, matricule n° 207.

Au conseil de révision de 1912 : absent.

 

Condamné par le tribunal de Versailles, le 20 avril 1911 à 15 jours de prison avec sursis pour vagabondage

Condamné par le tribunal d'Ancenis,  le 27 octobre 1911 à 4 jours de prison pour "vagabondage"

Condamné par le tribunal de Caen le 17 juillet 1912 à 2 mois de prison pour "mendicité" en réunion"

Condamné par le tribunal de Vannes le 5 mars 1913 à 3 ans de prison pour "vols qualifiés".

 

Incorporé au 4 eme bataillon d'infanterie légère d'Afrique à compter du 7 octobre 1913. Détenu à la maison d'arrêt de Fontevrault. Libérable le 18 décembre 1915 (?).

S'est présenté au bureau de recrutement le 18 décembre 1915 (de son propre chef ?).

A été visité et reconnu apte à servir en Algérie. Dirigé sur les bataillons d'infanterie légère d'Afrique le 20 décembre 1915. Le 5 Janvier 1916, arrivée au bataillon.

Détaché au 1 er bataillon de marche d'Afrique le 15 juin 1916.

 

1er Bataillon d'Afrique : tirailleurs algériens (1er BMILA), régiment semi-disciplinaire à Tataouine et Gabès (Sud tunisien) de 1932 à 1939.

1914 : batailles de Charleroi, de la Marne et des Flandres.

1915 : canal de l'Hyperlée, Avril 1915 : bataille de l'Yser. Secteur de Langemark, attaque par gaz asphyxiants : le 22 avril retraite sur Ypres, le bataillon est presque anéanti : 410 tués ou disparus sur 800 hommes.

1916 : Mai 1916 : Verdun (côte 304), secteur de Mélancourt et Hautcourt.Citation à l'armée de la part du Général Nivelle.

Juin 1916 : tranchées de Lorraine (du 8 juin au 5 septembre). Arrivée du soldat Chomazo Jean Mathurin

Le 6 Septembre 1916 : dans la Somme.

Le 12 septembre 1916: offensive de Rancourt.

 

Mention fiche matricule : tué à l'ennemi le 10 septembre 1916.

Le soldat Chomazo Jean Mathurin  est fusillé le 10 septembre 1916 dans la Somme.

A été au front moins de 6 mois !

 

Aucun acte de naissance ou de décès.

 

Guégan Eugène :

Né à Caudan le 14 novembre 1888

Profession: cultivateur

Fusillé à 28 ans, le 23 juin 1916 à Kalinova (Grèce)

 

Recruté à Lorient, matricule n° 1716, incorporé au 1er régiment d'Afrique (Zouaves).

Engagé volontaire en 1906 sous le 8 eme RI colonial : au Tonkin (en guerre) jusqu'en 1911, puis Algérie (1912 et 1913), Maroc (1914), Algérie puis armée d'Orient  (Dardanelles, retraite de Serbie et Grèce).

 

Corps expéditionnaire d'Orient  comprenant zouaves plus Légion étrangère recrutement de Tunis, Constantine, Philippeville, Sidi Bel Abbès, Oran.

1915 : Malte puis Lemnos, Alexandrie (du 17 au 30 mars) et Dardanelles.

Campagne des Dardanelles du 27 avril au 4 octobre 1915 : violents combats contre les turcs à Krithia et Acha Baba en avril puis du 1er au 2 mai. Du bataillon de la Légion et du 3eme Zouave (1600 hommes) ne restent que 120 valides.

Combats le 6 et 8 mai ; le 30 mai (fortin Le Gouèze), combats le 4, 21 et 27 juin et les 12, 13 juillet et 7 août. Le 1 er octobre à Salonique.

Campagne de Serbie : combats le 22 octobre et le 16 novembre. Retraite de Serbie vers Salonique. Combats à Cernika le 8 et 9 décembre 1915 et le 11 décembre. Régiment au cantonnement à Salonique du 16 décembre au 18 mars.

De fin mars à juin à Kalinova : lieux insalubres ; nombreux malades : paludisme et yphus.

 

Fusillé à Kalinova le 23 juin 1916

Mention fiche matricule: décédé le 23 juin 1916 et passé par les armes le 23 juin 1916 à Kalinova (Grèce).

Mention en marge: renseignements demandés à l'intendance militaire de Vannes le 21.3.1930 (sans doute par la famille) à fin de réhabilitation.

Réponse : n'a pas été réhabilité (réponse du 1 er régiment étranger à Sidi Bel Abbès).

 

Acte de naissance à Caudan

Acte de décès (transcrit) à Lanester

Aucune mention de la cause du décès dressé par les autorités militaires : Arsène Henri Auguste Boblet Lieutenant-colonel commandant le 1er régiment de marche d'Afrique.

Bihouise François Marie :

Né le 10 juillet 1878 à  Coët er sach, Camors.

Profession: scieur de long

Fusillé à 37 ans le 13 Mai 1915 à Maisy, Aisne (02).

 

Rappelé à Lorient, matricule n°2826 incorporé au 88ème RI à Lorient, le 1er août 1914.

Réserviste : à 21 ans service militaire au 117ème RI du 16 octobre 1899 au 20 mars 1902, libéré avec certificat de bonne conduite. Deux périodes de rappel au 62ème RI en août/septembre 1905 et en juillet 1908.

 

88ème RI  formé à Lorient de 4 bataillons (2eme DIC).

1914 : affecté à la défense de Lorient puis  Paris en Septembre. Secteur Nord : Roissy, Gonesse et Chalons sur Marne.

Octobre à  Novembre 1914 dans l'Aisne : Paissy, Vendresse, Verneuil

Décembre : Plateau de Paissy.

1915 : de janvier à avril : plateau de Paissy et Bois de Foulon. Une compagnie du 88ème RI est faite prisonnière, le 25 janvier à la ferme Hautebise.

 

JMO 88e RIT mai 1915 - P 5 : "Le soldat Bihouise de la CHRA employé comme perruquier à Blangy les Fismes où était cantonné le service de ravitaillement du rgt tire un coup de feu avec son fusil sur le S/Lt Grillet qui n’est atteint que légèrement à l’épaule gauche. Incarcéré immédiatement à la prison militaire de la 36e DI (rien au JMO) à Maizy, jugé et fusillé dans la nuit du 12 au 13"

Écroué le 12 mai 1915 à la prison militaire de Maisy sous l'inculpation d'assassinat.

Pour refus d'obéissance à son lieutenant qu'il blesse d'une balle à l'épaule il est déféré devant le conseil de guerre spécial de la 36e D.I. et condamné à mort le 12/05/1915

Fusillé le 13 mai 1915 à Maisy.

A la nécropole nationale de Beaurepaire (5616 soldats), Pontavert (02) : mention de Bihouise mort pour la France le 3 mai 1915.

Mort le 13 mai 1915 sur fiche matricule.

 

Acte de naissance de Camors, 

Fils de Jean Louis et de Jacquette LE FABRICE

Aucune mention du décès à Camors.