9ème rassemblement à Vannes, pour la réhabilitation collective des fusillés pour l'exemple de 1914-1918, au bas de la rue Jean-Jaurès, samedi 11 novembre à 11 h 30

Réintégrons les fusillés pour l’exemple, mutins, engagés étrangers

et soldats coloniaux dans la mémoire nationale

La dénonciation des injustices commises par les tribunaux militaires durant la Première Guerre mondiale a été l’un des grands combats de la Ligue des droits de l’Homme, de la Libre Pensée, de l’Association Républicaine des Anciens Combattants, du Mouvement de la Paix, de l’Union Pacifiste, dans le prolongement de l’affaire Dreyfus, après la guerre de 1914-18, et dans les dernières années. Il a permis d’obtenir jusqu’en 1935 la réhabilitation de 40 fusillés pour l’exemple. Nous déplorons qu’en 2014 le centenaire officiel de ce conflit n’ait pas été l’occasion d’un acte fort vis-à-vis de tous ceux non encore réhabilités, qui ont été victimes d’ordres arbitraires et injustes.

L’enquête continue pour retrouver des familles de fusillés du Morbihan, ainsi que l’action pour élargir la prise de position du conseil municipal d’Hennebont à d’autres municipalités.

Voir le recensement : http://lp56.fr/infos/index.php/republique/63-fusilles/108-

La condamnation des assassinats des fusillés pour l’exemple de la guerre de 14-18, c’est aussi pour nous le refus des guerres aujourd’hui, avec leurs conséquences catastrophiques (« migrants » réfugiés, etc…).

Projection de « fusillés pour l'exemple » de Alain Moreau.

 

Enfin un film-vérité sur les exécutions miliaires arbitraires durant la 1° guerre mondiale !

                     Elles ont concerné une quinzaine de combattants morbihannais ...

 

Le Mercredi 16 novembre, à 19H30, venez au « Grain de Sel » pour un débat après le film.

                                                     Entrée libre et gratuite !

  

         A l'initiative de « La Libre Pensée 56 » et du « Mouvement pour la Paix  »

 

Pour le suivi de l’enquête sur les 15 dossiers de fusillés pour l’exemple du Morbihan, et contacter leurs familles,
une réunion est organisée lundi 19 décembre à Lorient, à 18h.
Contactez-nous si vous désirez y participer (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).

 

Voir :

http://lp56.fr/infos/index.php/republique/63-fusilles/108-

La Fédération Morbihannaise de la Libre Pensée et le Groupe « Clémence Royer » de Vannes remercient les 22 personnes qui sont venus assister à la conférence-débat du jeudi 27 octobre à 19h à l'adresse ci dessus. Le thème de la Conférence était : « Jaurès, le combat contre la guerre en 1914, le combat pour la loi de 1905. »

Cette conférence a été décidée dans un minimum de temps vu les obligations des uns et des autres.

 

Compte-rendu du Télégramme


Publié le 11 novembre 2016 à 13h08


Vannes. Près de 30 personnes pour la réhabilitation
des fusillés pour l'exemple



Près de 30 personnes se sont réunies ce vendredi 11-Novembre, en bas de la rue Jean-Jaurès, à Vannes, à l'appel de La Libre Pensée et du Mouvement de la Paix, avec le soutien du Parti communiste, du Parti ouvrier indépendant et du Parti de Gauche.


Ils demandent à l’État français la réhabilitation collective de quelque 615 fusillés pour l'exemple lors de la Première guerre mondiale, envoyés au peloton d'exécution pour dissuader les soldats français de déserter les combats. "Président du Conseil général de Corrèze, François Hollande s'était engagé pour leur réhabilitation", a rappelé Pierrick Le Guennec, président du groupe de Vannes de La Libre Pensée.


Une quinzaine d'anciens combattants seraient concernées dans le Morbihan, principalement dans le pays de Lorient, selon le Mouvement de la Paix, qui appelle les familles à se manifester (contacts : courriel Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.). "La condamnation des assassinats des fusillés pour l’exemple de la guerre de 14-18 est aussi pour nous le refus des guerres aujourd’hui, avec leurs conséquences catastrophiques (migrants, réfugiés, etc…)".